Tech
Now Reading
Musée virtuel : la solution ultime de préservation du patrimoine
0

Musée virtuel : la solution ultime de préservation du patrimoine

by Dmajority1 avril 2020

Le musée le plus visité au monde en 2018 était le Louvre qui a accueilli 10,2 millions de visiteurs, soit une augmentation de 25% par rapport à 2017. Mais l’espace “physique” du Louvre peut s’avérer à la fois une opportunité comme il peut se transformer en handicap. Le Louvre est situé dans un bâtiment emblématique, au centre de l’une des villes les plus visitées d’Europe. Le bâtiment contribue massivement à son statut de musée le plus visité et il est difficile de croire qu’un musée en ligne pourrait un jour accueillir autant de monde, voire d’inviter des superstars qui peuvent contribuer à augmenter sa fréquentation de 25% sur un an.

Mais cette forte croissance du volume de visiteurs peut ne pas être durable pour de nombreux musées physiques, alors que de nombreux musées n’ont pas encore de problème avec la croissance des visiteurs, il y a eu beaucoup de communication ces dernières années autour du nombre élevé de visiteurs et des sites fermés aux touristes. Ces sites touristiques ont été obligés de changer leurs modes de visites pour le bien des lieux et des artefacts / pièces historiques que l’espace est censé préserver et sauvegarder pour les générations futures.

En 2018, Machu Pichu, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO au Pérou, a introduit un système de billetterie chronométrée qui, espérait-il, atténuerait la destruction causée par les niveaux de visites non contrôlées. Des niveaux de visites qui se frôlent parfois le double de la limite recommandée par l’UNESCO pour ce site historique. Bien que son impact soit toujours surveillé par les experts, les spécialistes espèrent que l’exigence d’un billet chronométré réduira la destruction et l’usure de l’espace historique.

La visite virtuelle, levier de préservation des objets précieux

Cela dit, pour certains objets précieux, le simple fait de les montrer peut présenter des risques majeurs pour la conservation. Que ce soit sa lumière, l’humidité ou la température, contrôler l’environnement de certains de ces objets historiques est primordial, et il ne s’avère pas toujours compatible avec la volonté de le montrer au public.

Le V&A de Londres abrite le tapis Ardabil qui n’est illuminé que 10 minutes par heure pour permettre aux visiteurs de le voir sans détruire les tapis qui disposent de couleurs riches et de textures très fines. Inclure ce tapis dans la collection du musée en ligne a laissé plus de temps aux visiteurs pour explorer le tapis de près, ce qui ne serait jamais possible dans la vraie vie. Le fait de limiter la lumière pour les visiteurs, et de le proposer en ligne, signifie qu’elle peut être préservée pour les générations futures.

Alors que la population mondiale continue de croître, nous devons peut-être chercher des alternatives et commencer par partager nos collections historiques, nos artefacts et nos œuvres d’art. Si un musée en ligne peut permettre le partage de contenu à travers le monde, tout en gardant l’original préservé dans des conditions parfaites hors de la vue du public, quel impact cela pourrait-il avoir sur les autres activités du musée?

Du contenu pour tout le monde, partout

Selon les statistiques les plus récentes d’Internet World Statistics en avril 2019, 56,1% de la population mondiale a accès à Internet. Alors que certains pays accusent un retard dans la connectivité ou limitent l’accès de leurs résidents (par la censure entre autres). Selon ces chiffres, le nombre de visiteurs potentiels de musées virtuels dépasserait les 4,3 milliards d’utilisateurs.

Selon Maxime Fontaine, responsable du site Reviewbox :

Aujourd’hui, de plus en plus de commerces en ligne proposent des casques VR et de tablettes conçues pour offrir de meilleurs expériences immersives. La technologie se démocratise. Avec l’amélioration de la réalité virtuelle – que nous avons d’ailleurs constatée au cours des dernières années, il n’est plus impossible de penser à un avenir où des voyages scolaires virtuels sont effectués par des enfants portant un équipement VR dans leur classe.

Un monde où vous pourriez également construire votre propre musée virtuel et inclure vos œuvres d’art et artefacts préférés de diverses collections en un seul endroit. Un monde où vous aurez l’impression de vous promener en temps réel dans le musée, réel ou imaginé, voire même des bibliothèque prestigieuse comme la librairie Lello.
Mais nous n’avons même pas besoin d’aller aussi loin pour voir comment le musée en ligne pourrait apporter du contenu, de l’apprentissage et de la compréhension aux visiteurs virtuels. Que ce soit des événements Facebook en direct avec des questions / réponses en direct, des visites de galeries virtuelles organisées par des commissaires d’exposition ou des interviews YouTube avec les artistes, il existe des centaines de façons de connecter votre musée à vos supporters avec du contenu en ligne.

About The Author
Dmajority