Web
Now Reading
Comment créer un blog thématique ?
0

Comment créer un blog thématique ?

by Emilien Frigole22 février 2021
Créer un blog personnel, ce n'est pas seulement écrire des articles et les partager. Il y a en effet toute une partie technique qui concerne la gestion de blog et hébergement, à partir du moment où on veut un vrai blog personnalisé et pas juste une page sur un système générique et gratuit comme Blogger par exemple. Lancer sur le web son propre blog 100% personnalisé permet de se positionner en tant qu'expert dans un domaine, mais à terme, il peut même générer des revenus grâce à la publicité (entre autres). Si tout le monde peut écrire son propre article, les arcanes de l'hébergement et du choix du nom de domaine ne sont pas toujours aussi évidents : on vous aide à y voir plus clair.

Quel système de gestion de contenu pour votre blog ?

Si vous n’êtes pas développeur web et que vous n’avez pas l’intention de coder votre futur site de zéro, il vaut mieux que vous utilisiez une “coquille” déjà faite qui va vous permettre de gérer le contenu de votre blog. C’est ce qu’on appelle un CMS (content management system) : le plus connu chez les bloggers est WordPress, pour sa gratuité, sa facilité d’usage et de personnalisation.

Il faudra ensuite choisir un thème dans la longue liste proposée par WordPress afin de choisir l’affichage de votre blog, ainsi que quelques plug-ins pour ajouter des options si vous en avez besoin. Ce thème va déterminer l’aspect esthétique de votre blog, les modules de base qui seront proposés aux internautes (commentaires, partage sur Facebook, etc.), mais aussi son optimisation (important pour le référencement SEO, nous en parlerons plus loin).

Pourquoi bien sélectionner l’hébergeur web est-il important ?

Pensez à l’avenir que vous envisagez pour votre blog. Avez-vous des ambitions en termes de trafic ? Espérez-vous pouvoir monétiser un jour les emplacements publicitaires de votre blog ? Envisagez-vous de vous mettre au e-commerce par la suite et de vendre vos propres produits dérivés ? Les réponses à ces questions vont en partie conditionner le choix de votre hébergement web. Pour héberger votre site WordPress, il va falloir faire appel à un prestataire qui va s’occuper de mettre en ligne le “package” formé par votre blog. Sur votre ordinateur, votre blog WordPress se présentera en effet sous la forme d’une hiérarchie de dossiers : ce sont ces dossiers que vous allez envoyer à l’hébergeur web au moyen d’un logiciel sécurisé nommé FTP, et qu’il se chargera de mettre en ligne.

Un hébergement web adapté à ses ambitions

Il existe de nombreuses offres (payantes) d’hébergement web, mais toutes ne sont pas forcément adaptées à un blog qui débute. Il faut en effet s’assurer de ne pas payer trop cher pour des options que l’on ne va pas utiliser, tout en gardant une flexibilité pour faire évoluer son blog en fonction du trafic ou de ses intentions.

Les points à considérer pour un blog concernent surtout la bande passante, qui va déterminer combien d’internautes peuvent visiter votre site en même temps (pour simplifier), ainsi que l’espace de stockage disponible. Si vous envisagez de faire évoluer votre blog au fur et à mesure de son trafic, une bande passante trop limitée peut finir par vous desservir. De même, si vous la partagez avec un autre site (c’est ce qu’on appelle un hébergement mutualisé, une forme de colocation), si l’autre site pompe plus de trafic que vous, vous pourriez en souffrir en voyant vos propres ressources en bande passante diminuer.

Pour démarrer un petit blog, un hébergement web mutualisé convient tout à fait malgré ses contraintes, de type “offre perso” souvent avec un budget raisonnable. En revanche, à partir du moment où vous avez un bon trafic web et que vous voulez passer à la vitesse supérieure, vous aurez besoin de disposer de l’intégralité de votre bande passante et des ressources du serveur : ce sera le moment de passer à un hébergement web dédié (unique à votre site), une “offre pro” qui sera aussi plus chère.

Ce type d’hébergement se fait sur machine physique (serveur) ou virtuelle (un serveur web dématérialisé). Mais il existe aussi un hébergement web qui passe par les services cloud, ce qui permet de s’assurer de ne pas dépendre d’un serveur : si une des machines de l’hébergeur a un problème ou sature, votre site basculera automatiquement sur un autre sans perte de données ni passer offline, de manière invisible pour les internautes.

Des services pensés pour les débutants

Pour commencer, on préférera un hébergeur qui propose aussi l’achat du nom de domaine (NDD), c’est bien plus simple à gérer. Vous choisissez le nom de votre futur blog et l’hébergeur professionnel se chargera de l’acheter pour vous et de l’associer à votre site en vous créant une adresse web sur mesure. Ce type d’hébergeur vous fournira également une ou plusieurs adresses mail au nom de votre blog, bien plus “pro” pour communiquer.

Le service client est aussi très important : vous aurez peut-être besoin de contacter en urgence votre hébergeur à la suite d’un problème. Il vaut toujours mieux tomber sur un interlocuteur français et disponible qui vous guidera pour résoudre votre souci. Ne faites pas l’impasse sur la qualité de prestation de ce service, car le jour où vous en aurez besoin, vous serez bien content de l’avoir.

web hébergement

L’importance SEO de l’hébergement web

On pourrait penser que tous les hébergeurs se valent et qu’il ne s’agit que de trouver le moins cher pour les meilleurs services. Mais ce n’est pas tout à fait vrai. L’hébergement web a en effet un impact sur les critères SEO (search engine optimization) de votre site, c’est-à-dire la façon dont votre site sera rendu visible sur les moteurs de recherche comme Google. Si vous écrivez un blog, c’est bien pour qu’il soit lu, n’est-ce pas ? Il est donc crucial qu’il soit vu.

Pour cela, il faut qu’il soit le plus disponible possible : si vos visiteurs cliquent sur votre lien et tombent sur une page vide ou qui met “des heures” à se charger, ils s’en iront aussitôt. Ce qui sera interprété comme un signal de mauvaise qualité par Google… Pour éviter cela, la page de votre site doit se charger en moins de 2 secondes : allégez au maximum votre site (limitez les plug-ins, compressez vos images) et surtout, choisissez un hébergeur fiable !

Ce qui nous amène à la question de la sécurité. Même si vous n’êtes pas un professionnel du web, ou pas encore, vous avez à cœur de mettre vos données en sécurité et que votre site soit disponible H24 pour les internautes. Un site en panne ou truffé de failles n’attire pas, et même, cela vous dessert. Quand vous choisissez un hébergeur web même si vous n’y connaissez rien, assurez-vous qu’il propose des sauvegardes régulières de votre site. Vous pourriez en avoir besoin en cas d’erreur, de crash ou de piratage informatique.

About The Author
Emilien Frigole